Bienvenue

            Pape 1                                                         

 

                                                                 Logo diocese metz 2016 couleur 1 1                                                  

 
 
         
Paroisses d'Augny/Coin-les-Cuvry/Cuvry/Fleury/Magny/Marly/Pouilly
 permanence au presbytère de Marly, le mardi et le jeudi de 16h à 18h et le samedi à partir de 11h00 

 

 

Site2016 4

 

 

Bonjour à tous,

 Vous êtes sur le site des communautés de paroisses Saint Jacques en Grande Seille et Saint Vincent de Paul... Son but est de vous transmettre les informations utiles pour connaître la vie des deux communautés qui viennent de se regrouper et y participer. Vous y trouverez donc les dates des cérémonies, un agenda des différents événements, des articles de fond, des liens avec d'autres sites, etc...
Ce site vous appartient, dites nous ce que vous en pensez et aidez nous à le faire évoluer.
 
Saint Jacques en Grande Seille et Saint Vincent de Paul regroupent 5 paroisses autour de 7 clochers :
    - Saint Jean Baptiste d'Augny
   - Saint Barthélémy de Coin-les-Cuvry
   - Saint Martin de Cuvry
   - Notre Dame de la Nativité de Fleury
   - Saint Martin de Magny   

   - Saint Brice de Marly - Saint Rémy de Pouilly

                                             

 

 

                                                                                                                   Dimanche 28 mai 2017

 

 

                                                                       

                                                                                                  Le souffle du bouddhisme et l’Esprit de l’Eglise

 

« Le bouddhisme connaît un succès croissant… nous assistons pour ainsi dire depuis plus d’une trentaine d’années à un véritable « bouddha-boom »…  Philosophie orientale aux accents de sagesse humaniste, Retour sur une religion venue d’Asie qui n’en finit pas de séduire l’Occident. »

         Cette introduction d’un hebdomadaire français à un dossier sur le bouddhisme est ambiguë : certes, le bouddhisme connaît un certain succès en France, mais s’agit-il d’une philosophie orientale ou d’une religion venue d’Asie ?  Si l’on ne s’embarrasse pas trop de nuances, il est permis de ranger le bouddhisme, à côté du christianisme et de l’islam, parmi les traditions à tendance universaliste et missionnaire, même si le terme missionnaire est un peu fort car le bouddhisme ne prône pas le prosélytisme. Néanmoins, il nous faut tout d’abord reconnaître que nous voulons classer une réalité «asiatique » selon des critères occidentaux. Le mot "religion" lui-même est occidental et il est utilisé pour effectuer un tri entre diverses traditions spirituelles.

         Si nous définissons la religion par la mise en relation "dogmatique" de l'homme avec Dieu, nous pouvons affirmer que le bouddhisme est un courant spirituel, mais pas une religion.

         La religion, c’est la mise en relation de l’homme et de Dieu… la religion relie les hommes à la divinité tout en les rassemblant. En l'absence de panthéon dans le bouddhisme (excepté dans le bouddhisme tibétain) et de dogmes, nous ne pouvons donc pas parler de religion. Le Bouddha n’est pas un Dieu : il est simplement l’éveilleur. La conception de Dieu en Occident est celui du Dieu créateur. Bouddha n’a pas créé le monde. En fait, précisons que le bouddhisme ne nie pas les dieux, mais les ignore : ce qui compte, c’est l’homme.

         Peut-on dire par ailleurs que le christianisme ou le judaïsme sont des dharmas, des enseignements ? La réponse n'est pas tranchée. Ne vaudrait-il pas mieux laisser au mot "religion" la possibilité de désigner ce que l'on entend en Occident sans vouloir le vider de son sens ou le faire englober par des réalités diverses et parfois même opposées. Peut-être que le mot "voie" est plus adapté. En effet, le bouddhisme n'est pas fondé sur la personne de son initiateur, mais se définit comme la VOIE DU SALUT. Ce terme est adapté au taoïsme dont l'idéogramme chinois veut dire "voie" comme le «to» du shintoïsme, et le bouddhisme parle du chemin octuple, la quatrième vérité ou la voie du milieu. Dans les Actes des Apôtres, les chrétiens sont présentés comme les disciples de la voie (Ac 9 cf "hodos" en grec)... Jésus le Christ a ouvert une voie dans l’impasse de la mot : la Résurrection. Puis, ils deviennent les disciples de la Voix, de la parole qui libère et qui n’offre pas un chemin personnel, mais communautaire. Dans le bouddhisme, l’expérience même de l’altérité et donc de la vie relationnelle semble être relativisée. Pour le chrétien, l’Eglise est indispensable et l’Esprit Saint est invoqué pour développer l’unité de la communauté ecclésiale.

         Certes la méditation, la « maîtrise de la respiration » qui fait naître l’inspiration… nourrit de nombreux adeptes du « yoga »… Nombreux sont ainsi les maîtres du « zazen » qui se réfèrent au bouddhisme comme à un art du mieux vivre. Dennis Gira parle toujours avec beaucoup d’enthousiasme du bouddhisme. Cependant, il aime souligner des propositions originales du christianisme (comme le sacrement du pardon) plus que nécessaire en ces temps troublés par rapport à l’Eglise et dans l’Eglise. Il revendique de choisir de vivre dans l’Eglise, en grande partie à cause des Pères de l’Eglise, ces jardiniers de l’Ecriture pour qui la Tradition était vraiment quelque chose de vivant. « Ils formaient une Eglise indispensable qui ne recule devant aucune question, qui promeut la véritable grandeur de l’homme, qui invite à un engagement total dans ce monde, qui met l’accent sur la communion et le caractère irréductible de la liberté de tout homme, qui refuse de relativiser à tout prix les relations interpersonnelles essentielles au devenir de chacun… » (in Le Lotus ou la Croix, p 145)

         C’est cette Eglise-là qui naît au matin de la Pentecôte et, au milieu des fascinations de nos contemporains pour le bouddhisme, pour des courants existentiels, spirituels, nous devons en être les apôtres d’aujourd’hui, poussés par le souffle de l’Esprit.

Thierry Min, quelques propos extraits de la 2ème réflexion spirituelle de mercredi dernier.

 

 

Vous êtes le 20463ème visiteur