Bienvenue

                                                                                                        Pape 1                                                                                                                                                

Vous êtes sur le site de la communauté de paroisses Saint Jacques en Grande Seille  

Son but est de vous transmettre les informations utiles pour connaître la vie de notre communauté et y participer.

Vous y trouverez donc les dates des cérémonies, un agenda des différents événements, des articles de fond, des liens avec d'autres sites, etc...

Ce site vous appartient, dites nous ce que vous en pensez et aidez nous à le faire évoluer.

                                                                                                                                                                                                                                   

                                       

                                                                                                 Diocese                                                                                                                     

      

Paroisses d'Augny/Magny/Marly

Permanence au presbytère de Marly :

- lundi, mercredi, vendredi et samedi de 11h à 12h

mardi et jeudi de 16h à 18h 

(pendant les vacances scolaires : uniquement les jeudis de 16h à 18h) 

                                                                                                             

                                                                                                           

ATTENTION : la messe de 11 h, initialement prévue le dimanche 18, à l'église de Marly, sera finalement célébrée en l'église d'AUGNY. En effet, les travaux actuellement en cours à Marly, ne sont pas terminés. N'hésitez pas à communiquer cette information autour de vous, en particulier à tous ceux qui ne sont pas équipés en informatique. 

                                           

18 novembre 2018

 

       « Un pauvre crie, le Seigneur entend »

 

            À l’occasion de la Journée mondiale des pauvres 2018, le pape François a écrit un message dont voici quelques extraits :

 

Un cri traverse les cieux « “Un pauvre crie ; le Seigneur entend” Ce qui jaillit de cette prière est d’abord un sentiment d’abandon confiant en un Père qui écoute et accueille. Nul ne doit se considérer comme exclu de l’amour du Père, tout particulièrement dans un monde pour qui la richesse, qui enferme sur soi, est élevée au rang d’objectif premier.

Le fait d’être pauvre ne peut se résumer en un seul mot : c’est un cri qui traverse les cieux et rejoint Dieu. Qu’exprime le cri du pauvre, sinon la souffrance et la solitude, sa déception et son espérance ? Nous pouvons nous demander : comment se fait-il que ce cri qui monte jusqu’à Dieu ne parvient pas à nos oreilles et nous laisse indifférents et impassibles ? La Journée mondiale des Pauvres se veut une modeste réponse de toute l’Église, dispersée de par le monde, adressée aux pauvres de toutes sortes et de tous lieux, afin que nul ne croit que son cri s’est perdu dans le vide. On ne répond pas aux besoins des pauvres par procuration, mais en écoutant leur cri et en s’engageant personnellement.                                                                                                                                                            

La sollicitude des croyants ne peut pas se résumer à une assistance mais appelle cette « attention aimante » qui honore l’autre en tant que personne et recherche son bien. Le salut de Dieu prend la forme d’une main tendue vers le pauvre, une main qui accueille, protège, et donne de percevoir l’amitié dont on a besoin. Chaque chrétien et chaque communauté sont appelés à être instruments de Dieu pour la libération et la promotion des pauvres, de manière à ce qu’ils puissent s’intégrer pleinement dans la société. Ceci suppose que nous soyons dociles et attentifs à écouter le cri du pauvre et à le secourir. Des témoins de la présence de Dieu comme Bartimée, beaucoup de pauvres sont aujourd’hui au bord de la route et cherchent un sens à leur condition. Combien s’interrogent sur les raisons de leur descente dans un tel abysse, et sur la manière d’en sortir ! Ils attendent que quelqu’un s’approche d’eux et leur disent : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle ».

Dans ce monde immense de la pauvreté, reconnaître les limites, la faiblesse, et l’insuffisance de nos moyens, invite à une collaboration réciproque qui nous permet ainsi d’être davantage efficaces. Se tendre la main les uns et les autres, c’est vivre une rencontre de salut qui soutient la foi, rend effective la charité, donne l’espérance pour avancer sur le chemin où le Seigneur vient à notre rencontre. »

Là est l’enjeu des missions du Secours Catholique au service du frère, en partant des plus pauvres pour n’oublier personne et même pour qu’ils nous évangélisent et nous enseignent (Evangelii Gaudium n°198). La Journée nationale du Secours Catholique veut réveiller nos engagements, nos solidarités, nos générosités. Oui, il y aura une fin des temps comme il y a eu un commencement ! Oui, nous sommes nés et nous mourrons : que faisons-nous entre les deux ? Le Fils de l’Homme « est proche, à notre porte » (Mc 13,29). Saurons-nous l’entendre, l’écouter, l’accueillir et le révéler par nos liens de charités ?

 

Texte proposé par François LHUILLIER

 

--> RENDEZ-VOUS <--

 

--> Tous les lundis à 14h aux Hortensias : prière du chapelet

--> Tous les jeudis après la messe de 18h30 à la chapelle de Marly : temps d’adoration 

 

Vous êtes le 29944ème visiteur