Bienvenue

    Pape 1                                                                                                                                                EMOTICON travaux en cours 68

                                                                     Vous êtes sur le site des communautés de paroisses Saint Jacques en Grande Seille et Saint Vincent de Paul... 

                                          Son but est de vous transmettre les informations utiles pour connaître la vie de nos deux communautés et y participer.

         Vous y trouverez donc les dates des cérémonies, un agenda des différents événements, des articles de fond, des liens avec d'autres sites, etc...

                                                               Ce site vous appartient, dites nous ce que vous en pensez et aidez nous à le faire évoluer.

                                                                                                                                                                                                                                   

                                       

      Site2017 1    Telechargement                                                                                                                                         

              

                                                                                                           

Paroisses
d'AugnyCoin-les-Cuvry/Cuvry/Fleury/Magny/Marly/Pouilly
 permanence au presbytère de Marly, lundi, mercredi, vendredi et samedi de 11h à 12h 
le mardi et le jeudi de 16h à 18h  

 

 

                                                                                                              

 

                                                               Dimanche 14 janvier 2018

                                                                                 

Qu'est-ce que l'oecuménisme ?

L'Eglise chrétienne a subi plusieurs cassures au cours de l’Histoire : citons au 11ème siècle la rupture de la communion entre les Eglises d'Occident et d'Orient, devenues respectivement Eglise catholique et Eglise orthodoxe. Puis au 16ème siècle, une nouvelle division a eu lieu lors de la Réforme, aboutissant à une séparation des Eglises protestantes et anglicanes d'avec l'Eglise catholique romaine. Depuis le début du 20ème siècle, certains tentent de redonner à l’Eglise son caractère universel et essayent de lui faire retrouver son unité. Ils le font dans le mouvement œcuménique, au niveau des églises nationales ou locales, dans le cadre de mouvements, ou à titre individuel.

Pourquoi rechercher l’unité de l’Eglise ? La division n’est pas supportable si on regarde le message du Christ transmis par le Nouveau Testament. Les images et les messages abondent pour montrer l’unité réelle de l’Eglise, la comparant à un corps dont les membres ne peuvent vivre les uns sans les autres. Que tous soient un comme toi Père, tu es en moi et je suis en toi, afin que le monde croit que tu m’as envoyé (Jean 17, 21) Le mouvement œcuménique ne remet pas en cause l’existence des différentes églises, mais la parole du Christ et de ses apôtres montre clairement que la coexistence, même pacifique, n’est pas suffisante.

L’unité n’est pas l’uniformité : Les débuts de l’œcuménisme étaient marqués par une recherche de l’unité totale. En fait l'Eglise n'a jamais vécu selon un modèle identique selon les lieux et les époques ; dès les débuts, elle était marquée par des modes d’organisation et des sensibilités différents, dus aux origines différentes de ses membres. De nombreuses diversités dans nos traditions constituent une richesse, mais d'autres divergences se sont révélées séparatrices, et rendent la totale communion actuellement impossible entre certaines de nos Eglises. Des groupes de théologiens comme le "Groupe des Dombes" se penchent sur ces difficultés et essaient de les résoudre en approfondissant les intuitions de chaque confession plutôt qu'en les affrontant. Sans attendre, le mouvement œcuménique recherche l’unité dans la prière et dans l’action, la fraternité entre chrétiens et entre églises, mais pas l’uniformité dans l’organisation des églises, l’uniformité des rites ou l’unité institutionnelle. Il ne cherche pas à imposer une ligne consensuelle, mais à respecter la diversité qui est source de richesse.

En France les trois grandes confessions chrétiennes sont représentées : la plus représentée est l’église catholique ; viennent ensuite les églises protestantes et l’église orthodoxe. D’autres confessions sont peu nombreuses, souvent liées à une immigration, comme l’Eglise copte ou l’Eglise Arménienne. Les ruptures qui ont séparé les églises n’étaient pas fondées que sur des causes religieuses (la politique, le nationalisme sont intervenus dans l’histoire des églises) mais le plus souvent ce sont des désaccords sur les pratiques, sur l’interprétation qui ont conduit dans des périodes de tension à des fractures irréparables. Mais souvent aussi ces désaccords étaient liés à des erreurs, et ces erreurs ont été ensuite reconnues. Tout le monde connaît l’histoire des indulgences de Luther, mais plus aucun catholique ne croit qu’on peut acheter sa place au Paradis. Petit à petit le dialogue entre les églises amène chacune à réfléchir à ce qui est vraiment important et la tendance est toujours à davantage d’unité. Une illustration marquante en est que dans toutes les églises, les chrétiens confessent leur foi en utilisant le même texte : le Symbole des Apôtres.

La fondation du Conseil Oecuménique des Eglises en 1948 a été le début d’une démarche officielle des églises. La traduction commune en français du Notre Père a été l’un des premiers signes concrets, en 1966, pour les églises qui parlent le français. Notons aussi la traduction Œcuménique de la Bible, (TOB), signe visible de l’unité en marche dans le monde francophone. Le projet a démarré dans les années 1960 : Le Nouveau Testament est paru en 1971, l’Ancien testament en 1975. L'accord sur la question fondamentale de la Justification par la grâce a été signé à Augsbourg, le 30 octobre 1999 par la Fédération luthérienne mondiale et l'Église catholique. Sur une des questions qui avait provoqué la Réforme au 16ème siècle, les églises ont fini par se mettre d’accord, illustrant ainsi que les déchirures ne sont pas irréversibles.

D'après un texte du GROUPE OECUMENIQUE de Bourg la Reine : Qu'est-ce que l'oecuménisme ?

Localement, de nombreux groupes de prières et d‘études bibliques existent dans notre région : la Commission Oecuménique Mixte de Moselle, mais aussi le groupe oecuménique de l'Archiprêtré de Metz Sud en font partie. Ce dernier se réunit soit à Montigny, soit à Marly, environ tous les deux mois ; il prépare la célébration de la Semaine de L'Unité qui aura lieu le mercredi 17 janvier à l'église de Marly, mais aussi le chemin de Croix du vendredi Saint entre le temple protestant et l'église catholique Saint-Joseph de Montigny.

Soy           Soyez vous-aussi acteurs de l'Unité des Chrétiens et rejoignez nous !

 

Vous êtes le 24575ème visiteur