Bienvenue

            Pape 1                                                         

 

                                                                 Logo diocese metz 2016 couleur 1 1                                                  

 
 
         
Paroisses d'Augny/Coin-les-Cuvry/Cuvry/Fleury/Magny/Marly/Pouilly
 permanence au presbytère de Marly, le mardi et le jeudi de 16h à 18h et le samedi à partir de 11h00 

 

 

Site2016 4

 

 

Bonjour à tous,

 Vous êtes sur le site des communautés de paroisses Saint Jacques en Grande Seille et Saint Vincent de Paul... Son but est de vous transmettre les informations utiles pour connaître la vie des deux communautés qui viennent de se regrouper et y participer. Vous y trouverez donc les dates des cérémonies, un agenda des différents événements, des articles de fond, des liens avec d'autres sites, etc...
Ce site vous appartient, dites nous ce que vous en pensez et aidez nous à le faire évoluer.
 
Saint Jacques en Grande Seille et Saint Vincent de Paul regroupent 5 paroisses autour de 7 clochers :
    - Saint Jean Baptiste d'Augny
   - Saint Barthélémy de Coin-les-Cuvry
   - Saint Martin de Cuvry
   - Notre Dame de la Nativité de Fleury
   - Saint Martin de Magny   

   - Saint Brice de Marly - Saint Rémy de Pouilly

                                             

 

 

                                                                                                                   Dimanche 18 juin  2017

 

 

                                                                     

Sans scrupules ?

Il n’est pas toujours simple de choisir, de prendre une décision, de prendre la bonne décision. Parfois, il s’agit surtout de prendre la décision la moins mauvaise possible. Dans la vie de tous les jours, il n’est pas question de faire un sondage ou un référendum et ce n’est pas la « majorité » qui l’emporte. Et pourtant, il nous faut nous décider car le temps et l’espace ne jouent pas en notre faveur… Et c’est là que peut surgir le scrupule. Le scrupule, c’est un sentiment d’inquiétude, de l’embarras, du souci. Le mot provient du latin « scrupulus » qui est le diminutif de « scrupus », terme qui désigne une « pierre pointue ». Et cette petite pierre pointue, elle aime se glisser insidieusement dans notre chaussure.

Dans la vie, nous avons ainsi parfois ce scrupule qui nous gêne, qui nous dérange, qui ne nous permet pas d’avancer… Parfois même le caillou est si gros qu’il nous bouche totalement l’horizon. Et la personne scrupuleuse peut ainsi se faire un Everest ou un Mont Blanc de ce petit caillou pointu surtout s’il s’enracine dans la plante du pied !Cela est mortifère car la personne est en proie à des préoccupations obsédantes. La crainte la paralyse. Le doute l’empêche de se décider. Elle a peur d’elle-même, mais aussi elle peut avoir peur de Dieu. Elle ne veut pas sombrer dans la tentation, alors elle est comme tétanisée et ne peut plus raisonner.

Le scrupule n’a pas bonne presse et il est le plus souvent un obstacle pour cheminer au souffle de l’Esprit… Nous sommes alors comme cet enfant qui demande à l’adulte de s’arrêter tous les dix mètres parce qu’il a un caillou dans sa sandale… véritable grain de sable dans les rouages de la vie… rien ne va plus, cela ne tourne plus rond. Certes, reconnaissons-le, il est souvent plus facile de retirer ce petit caillou de sa chaussure que le scrupule de sa conscience. Il rend malheureux, il fait souffrir et il est difficile à éradiquer. La seule façon d’aider une personne scrupuleuse est de lui offrir une écoute faite à la fois d’un grand respect et d’une autorité bienveillante. Il ne s’agit pas de décider à sa place, mais de lui donner à entendre clairement un propos qui lui permet de réorienter sa vie et de cesser de se focaliser sur l’objet de son scrupule… En effet, le scrupule est à la fois un alluvion qui fait barrage à nos décisions et un caillou qui entraine une avalanche d’hypothétiques conséquences. Dans un cas comme dans l’autre, il ralentit le cours de la vie, il étouffe la créativité.

C’est en effet l’un des aspects du scrupule qui fige dans le passé et empêche de se projeter dans l’avenir. La personne scrupuleuse est prisonnière du légalisme et elle a du mal à se situer. Certes, il est bon parfois de rencontrer une personne un brin scrupuleuse quand cela rime avec consciencieuse. D’ailleurs, l’excès de scrupules nuit à l’existence, mais il peut aussi nous tirer du sommeil de la bonne conscience, celle qui nous conduit parfois à marcher dans la vie en écrasant tout sur notre passage. Il peut ralentir notre course au profit et nous inviter à marquer un temps d’arrêt.

Il y a ainsi des choix professionnels, des choix de vie, des choix spirituels, des choix politiques… qui nous demandent de prendre un peu en compte quelques scrupules… Et en cette période électorale, il serait souhaitable que le scrupule s’invite dans les chaussons et sandales des abstentionnistes pour leur rappeler d’exercer ce beau droit démocratique qu’est le droit de vote.

Il y a ainsi des choix spirituels qui nous demandent de nous libérer de nos scrupules en fixant notre regard sur l’action libératrice de Jésus et en nous appuyant sur la miséricorde de Dieu afin de vivre de l’Esprit Saint qui nous tourne vers les autres au lieu de se faire du souci. Il y ainsi des choix de vie que l’on ne peut pas prendre en comptabilisant les «pour» et les «contre» car la vie n’est pas une simple équation, mais il s’agit de rechercher ce qui concourt à la paix pour soi et pour les autres.

Il y a ainsi des choix professionnels qui nous mettent dans l’embarras lorsqu’il s’exerce aux dépens d’autrui. Récemment, un cadre s’est refusé à mal noter son subalterne sous la pression de sa direction qui voulait ainsi désigner les collaborateurs dont elle souhaitait se débarrasser.

L’une des qualités du scrupule est de nous éveiller au sens de l’autre, au sens de l’amour miséricordieux de Dieu si nous savons le « nommer » en maîtrisant nos émotions afin qu’elles ne nous submergent pas et ne nous enlisent pas dans le légalisme.

Thierry MIN

 

 

Vous êtes le 21005ème visiteur